Koumaky.com - Plus qu'un pays, un choix de vie !

Koumaky

Accueil > Suivez l'actualité koumak > Fêtes de Bayonne 2009 – Le retour du Koumak

Koumak Radio : La voix presque libre de la Koumaky

Découvrez toutes les dernières nouvelles de notre beau pays avec :

  • les dernières informations
  • les nouveautés cinématographiques et musicales
  • l'émission des grosses teubs qui décortiquera les plus grands classiques du cinéma
  • mais aussi Cyril lignoux et sa recette koumak, la question du jour et notre répondeur et un final humoristique

Ecouter la Radio !



Les personnalités Koumaks

Claira Pagestouk
Claira Pagestouk

Issue d'une famille bourgeoise d'Aix en Provence, l'avenir de Clairov bascule un jeudi, alors que ses parents décident de tout quitter et de partir élever leurs enfants avec une meute de chiens, chats et autres écureuils de Corée. Clairov apprendra très vite à aimer d'avantage les animaux plutôt que les hommes. Adulte, elle décida de prendre la nationalité Koumak, après avoir vu et apprécié la traditionnelle scène de la découpe de la dinde pour Serguej ThanksGiving*. Aujourd'hui, Clairov, exclue de la fondation Brigitte Bardot pour avoir voulu empailler Brigitte, essaye toujours de se faire une place dans une association pour la protection des animaux. Elle partage sa vie entre ses 4 chiens, son chat et Pierrouck Balintouk, seul homme ayant grâce à ses yeux, sans doute attiré vers lui pour son côté bestial.

*Serguej Thanks Giving est le jour sacré Koumak où le grand Serguej découpe vivante une dinde** pour la partager avec son peuple
**Dinde : femme ayant un QI inférieur à celui du Père Turbet


Retrouvez toutes les personnalités...



Fêtes de Bayonne 2009 – Le retour du Koumak

Tout juste revenu des Solidays où ils ont pu apprendre du grand Harry Roselmouk, nos plus grands koumaks ont décidé de retourner sur la terre de leurs exploits, chez Karina, pour affronter une nouvelle fois cette épreuve si physique.

Cette année, les koumaks ont su créer de nouvelles disciplines pour marquer, une fois de plus, leur différence.

Le premier jour fût l’occasion pour Nicolaï, Delphina, Alexandraï et Clemouk de montrer l’étendue de leurs connaissances, de leurs talents et ainsi réécrire l’histoire selon la Koumaky au Time’s Up. Ainsi, Newton a maintenant inventé l’électricité, Marie Curie est une vierge épicée, et Louis Armstrong a marché sur la Lune.

Enfin Serguej et Benjamouk, pilote officiel de Serguej Koumak, furent les derniers arrivés, étant tout les deux partis pour rencontrer Bourak Obama, ministre de la sexualité et de la reproduction Koumak, devenu en quelques mois, un véritable phénomène dans le monde. Notre dictateur a donc fait sensation en arrivant dans la tourelle de son avion datant de la première guerre mondiale, et en canardant un groupe de moldave qui bronzait sur la plage. Une fois posée (non sans mal), ils ont pu rejoindre la fine troupe.

Une fois réuni, nos joyeux lurons ont ainsi pu commencer à entonner une série de chansons engagées, continuer à boire, et ainsi s’échauffer.

La première idée des koumaks fut de montrer tout leur talent nautique sur les plages de l'océan atlantique accompagnés de leur fidèle croco gonflable Jean-Luc Dundee. A peine arrivé, Nicolaï rattrapé par ses vieux démons, voulu allé exercer son charme sur deux jeunes et jolies naïades, ce que refusa totalement Serguej, en lui rappelant que la Koumaky n'est pas seulement un pays mais aussi un choix de vie. Il le força à détourner son regard sur trois "femmes" en état de décomposition avancée, rappelant étrangement Carmen, l’une des dernières victimes recensées du Fossoiyouk.

Serguej profita de cette occasion pour tenter d'établir le premier record de traverser de l'Atlantique à dos de croco gonflable. Le choix de Jean-Luc (parce que c'est le seul croco gonflable) et Kentinov (parce qu'on ne lui a pas laissé le choix) s'est imposé de lui-même pour cette aventure. Chevauchant Jean-Luc dans une position peu orthodoxe, Kentinov dut précipitamment stopper la traversée au bout de dix mètres à cause d'une envie pressante d'uriner. Handicapée par sa tendinite au dos Alexandraï ne put assister à cette tentative d'exploit sans nom.

De retour dans le centre de Bayonne pour faire le spectacle, les koumaks n'ont pas tardé à se faire remarquer grâce notamment à leur nouvel hymne, le "TOC TOC TOC"... mais aussi en interprétant des chorégraphies digne des plus grands. Serguej a cependant mis tout le monde d'accord avec un pas venu d'ailleurs, certains spectateurs pensant voir la réincarnation de Michal Jacksov, star de la pop koumak, décédé récemment à la suite d’une tentative de changement de sexe.

Les soirées ont aussi été ponctués de quelques petites anecdotes :

  • Nicolaï a réussi l’exploit de faire fuir une fille petite, et puis moche en plus, en n’hésitant pas à forcer le passage avec sa langue pour montrer le ragondin au fond de sa gorge...
  • Benjamouk a joué au cascadeur en décidant de ne pas lever les pieds en marchant, lui-même déclarant après « y avait un trottoir j'ai oublié de lever le pied, l'erreur bête... ». Il a ainsi hérité de la croute la plus moche de l’histoire de la Koumaky et qui se fit également remarquer par ses envies chroniques d’aller « faire caca », à cause d’un système digestif peu habitué aux changements de temperature...
  • Delphina, attaqué à la bière par notre dictateur, a préféré retourner le restant de son verre sur Clemouk, pour éviter d’avoir à affronter la colère de notre mentor.

Pour conclure le week-end les koumaks ont fait quelque chose qu'ils n'avaient jamais fait avant : aller au resto, suivant les conseils d'Alexandraï, ils décidèrent de manger au "Dauphin", restaurant au cadre idyllique, avec couché de soleil sur la baie de St Jean de Luz. Fort heureusement, le repas fût digne des plus grands mets Koumak : Paella avariée à base de biscotte de poisson et de moules en plastiques, moules à l'eau de mer baignant dans son jus et en dessert, sorbet « citron scarabée ». Cependant, seul les quantités ne suffirent pas (6 plats de moules restent insuffisant pour 5 koumaks) et Nicolaï préféra se rabattre avec Serguej sur une bonne sauce bolognaise à la louche.

Lisianova, ne pouvant se joindre au groupe, toujours en mission pour étudier la fameuse buche Canadienne, a tout de même pu fêter ses 25 ans quelques minutes avec son peuple.

A noter, Karina a su trouver son prince charmant dès les premiers jours. Malheureusement, celui-ci c’est très vite révélé être un moldaviev, n’hésitant pas à harceler notre basque infiltrée, compromettant sa couverture. Selon des informations non-officiel, Serguej aurait envoyé le Fossoyouk pour régler le problème et le transformer en homme tronc...



Un peu de rêve

Retrouvez ici nos photos post�es de notre voyage en Australie durant notre working holiday visa. T�l�chargez Flash Player pour pouvoir les visionner.